Pourquoi la licorne a une corne ?

Corne de licorne -

Pourquoi la licorne a une corne ?

de lecture

Pourquoi la licorne a une corne ? Le secret dévoilé

Selon la légende, la licorne a existé et continue peut-être de peupler la terre. Généralement représenté par un cheval blanc avec une corne unique sur le front, cet animal mythologique a une histoire bien particulière. Selon de nombreuses cultures et diverses religions, on lui attribue de nombreuses significations et plusieurs mythes variés se sont créés. Parmi ces derniers, celui de l’origine des cornes licorne est l’un des plus populaires.

Aujourd’hui encore, on se demande pourquoi la licorne a une corne sur le front et pas deux ? Ou même, comment est apparu cette corne et à quoi sert-elle ? Certains fans de la licorne au moyen âge sont même allez plus loin et ont fait des témoignages sur les propriétés de cette corne.

Pour ceux ou celles qui l’ignorent, la corne au front de la licorne est bien particulière et vous allez le découvrir dans la suite. Mais avant d’y arriver, faisons un petit retour en arrière et parlons de son origine même. En bonus, nous vous proposons de découvrir quelques témoignages les plus populaires autour de l’animal unicorn.

La corne de licorne : origine et signification

Les animaux mythiques ont suscité de nombreuses recherches à travers le monde. S’agissant de la licorne, l’une des recherches les plus précieuses concernait l’origine de sa corne et la question à savoir pourquoi une seule.

Pour répondre à cette question, il est important de savoir que la licorne est morphologiquement similaire à un cheval ordinaire. La seule différence se marque au niveau de sa corne torsadée ! Bien qu’on puisse lui ajoute des ailes pour en faire un « pégase licorne », la caractéristique première des licornes et leur corne unique qu’elle porte.

Selon les ouvrages anciens, la corne de la licorne est unique simplement parce qu’elle ne sert pas de défense. Eh oui, contrairement à une chèvre ou aux autres animaux possédant deux cornes sur la tête, celle de l’unicorne n’a pas pour principal rôle de protéger l’animal. Mais plutôt son entourage.

S’il faut croire les cultures européennes du XVIe siècle, du XIIIe siècle et du XIXe siècle, qui ont longtemps vanté cette spécificité des licornes pour ses pouvoirs de protection et de guérison, la corne unique serait en fait constituée d’une substance unique appelée Alicorne.

L’Alicorne étant unique, on ne peut l’obtenir que de cette corne. C’est pourquoi, il fut un temps où les cornes de licornes se vendaient aux familles royales et valaient bien plus que de l’or (on estime sa valeur à 11 fois plus chère que de l’or). Même si on a démontré plus tard qu’il s’agissait des fausses cornes provenant du narval, il n’en demeure pas moins qu’elles servaient à quelque chose.

boutique licorne

A quoi sert ou a servi la corne de la licorne ?

Si la corne de la licorne a été autant choyée et appréciée par les peuples anciens, ce n’est pas prioritairement parce qu’elle était unique à la licorne. Mais bien pour ses propriétés de purification et de guérison.

Pour ceux qui l’ignorent, notez aussi que cette corne à la forme torsadée est un symbole de pureté dans de nombreuses croyances ayant existé. A en croire aux récits anciens, seule la jeune fille vierge pouvait sans approcher.

Bien qu’on note de nombreuses vertus à cet élément unique du cheval blanc, seulement 03 ont pu faire le poids des critiques et se sont imposées jusqu’à nos jours. Parmi elles,

01 - Purification des eaux souillées

Le pouvoir purificateur de la corne de licorne est apparu pour la première fois au XIVe siècle dans le récit du physiologus. Selon cet ouvrage, il existe un très grand lac populaire où les animaux venaient se ravitailler en eau. Cependant, un serpent maléfique s’y trouvait et versait à chaque fois son venin empoissonné afin de tuer les animaux qui tenteront de boire l’eau.

Ces derniers étaient donc obligés de s’accumuler autour du lac et attendre qu’une licorne arrive. A son arrivée, il suffisait à cette dernière de tremper sa corne torsadée dans le lac pour que l’eau devienne bleue et sans poison.

Bien que cette histoire fasse partir des plus connues, une autre croyance existence licorne du père Johann Van Hesse l’appuie en 1389 quand « ce dernier » stipule avoir vu une licorne sortir d’une eau qu’elle venait de purifier.

C’est pourquoi, que ce soit sur des tableaux, dans les représentations cinématographiques ou même dans les dessins animés, la licorne est généralement représentée près de l’eau est des jeunes princesses.

02 - Guérisons des maladies et éliminations des sors

Vous connaissez la pierre de bézoard ? Sinon, sachez qu’elle est l’une des pierres les plus réputées pour leur propriété thérapeutique. A l’instar de ces dernières, la corne de licorne s’est introduite en médecine et s’est vu attribuée de nombreuses propriétés thérapeutiques.

Outre sa purification des eaux polluées, elle peut également guérir la rubéole, certaines fièvres, la rougeole, les douleurs diverses… Au moyen âge et dans certaines régions du globe actuel, les moines s’en servent pour éliminer les sorts et briser les malédictions.

Sous forme de poudre, on lui attribue la propriété de guérir rapidement les blessures tant physiques qu’émotionnelles.

03 - Antipoison pour les familles nobles

La corne de licorne n’est pas seulement liée à la jeune fille vierge, mais sa réputation s’étend jusqu’à dans toutes les familles royales et chez les nobles. En effet, elle est utilisée dans ce contexte comme antipoison ! Ainsi, on l’utilisait pour former des cônes dans lesquels on y servait du vin. En cas d’empoisonnement de la boisson, la corne de licorne détruisait systématiquement le poison.

Au moyen âge, il s’agissait du bien le plus précieux que pouvait posséder un dirigeant ou un roi. Compte tenu de sa rareté, seule les plus puissants l’avaient en leur possession.

La corne licorne comme œuvre de décoration

La dernière fonction populaire de cette corne longue et torsadée est sa beauté qui faisait d’elle un objet de décoration. En effet, de nombreux musées l’installaient et ne permettaient à personne de l’approcher sauf en échange de forte somme de monnaie.

C’est par exemple le cas du musée de Cluny, le palais des Doges ou encore la cathédrale Saint-Denis. Notez qu’il ne s’agit que des exemples, il est possible de l’observer dans de nombreux musées à travers le monde. Aujourd’hui, elle y est toujours présente et ne sort que lors des grandes cérémonies.

Selon les récits anciens, le pape Clément VII avait fait don d’une corne de licorne sur une châsse d’or à son ami le roi François 1er. Ceci à l’occasion du mariage de la nièce de ce dernier.

A quoi ressemble une corne de licorne et comment la reconnaître ?

Contrairement à l’image que veut nous inculquer le cinéma, la véritable corne de licorne n’est pas semblable à celle d’un bœuf, d’une chèvre ou d’un rhinocéros. En effet, elle est bien plus longue et peut dépasser les 3 mètres de long.  

Une autre différence majeure est qu’elle est torsadée (elle fait semblant de s’enrouler sur elle-même, ou alors elle ressemble à deux cornes licornes enroulées l’une à l’autre).

A l’époque, le mètre n’existait pas, ce qui fauche une estimation exacte de la taille d’une corne de licorne. Mais à en croire aux résultats d’investigations qui ont été lancées à ce sujet, on retiendra qu’une corne de licorne pouvait atteindre plusieurs mètres de haut.

Petite histoire pour finir : ce qu’il faut retenir

Avant de commencer notre petite histoire sur la licorne, sachez que cet animal légendaire vient de Grèce. Certes, son origine est controversée, mais de nombreux ouvrages mentionnent l’imagination de Ctésias (écrivain grecque) comme la première à mentionner l’existence d’un animal avec l’apparence d’un cheval et possédant une corne sur le front.

Selon cet écrivain, il est encore possible de retrouver de tels animaux sur terre. C’est ainsi que cette idée a été reprise par de nombreux peintres qui l’ont matérialisé sous forme de tableau. Ensuite, le cinéma a agi comme catalyseur pour rependre l’image de la licorne à travers le monde.

Si on revient encore plus en arrière, le nom « licorne » même n’est qu’une appellation ayant subi de nombreuses mutations. A l’origine, tout est parti de Unicorn, Alicorne, jusqu’à sa transformation finale qu’on connaît aujourd’hui. Notez également que ce sont des phénomènes qui ne sont pas faits du jour au lendemain.

En effet, il a fallu que de nombreuses civilisations s’y mettent pour que les transformations aussi importantes soient opérées.

En conclusion, la corne de licorne n’est pas principalement utile à l’animal, mais plutôt aux autres animaux qui l’entourent et aux hommes. Aujourd’hui, il est encore possible de l’observer dans de nombreux musées. Cependant, la culture populaire ne croit pas en la véracité de ces cornes ! Pour l’instant, aucun élément ne permet de vérifier qu’il s’agit bien des cornes licornes, mais pourquoi chercher des preuves ?

Lorsqu’on est fan de licorne, on croit en son existant et on se contente de ses nombreux accessoires pour rester proche d’elles. Dans le cas contraire, pas besoin d’en faire plus que ça.


Laissez un commentaire